Tu penses que la paix est revenue, que cette ville est paisible. Mensonges. Beacon Hills restera le berceau du surnaturel et le danger approche à grand pas, fuis !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Qui suis-je
vraiment ?
Messages : 105

MessageSujet: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   Dim 25 Mai - 18:24


Elsa de Métivier

AGE ◮ 29 ans et quelques centaines d'années ; DATE DE NAISSANCE ◮ 5 novembre 1737 ; LIEU DE NAISSANCE ◮ Pays du Gévaudan (actuelle Lozère), France ; NATIONALITÉ ◮ Française ; STATUT CIVIL ◮ Célibataire ; ORIENTATION SEXUELLE ◮ Hétérosexuelle ; GROUPE ◮ I will avenge ; AVATAR ◮ Emilie de Ravin ; CRÉDITS ◮ écrire ici.


This is my part


Je ne suis pas quelqu’un de cruel. Enfin, je ne l’étais pas. Quand j’étais encore humaine, j’avais l’habitude de toujours aller dans la rue pour aider les habitants du village, leur donner un peu d’argent, leur acheter quelques maigres affaires ou légumes afin de les faire vivre. Ils étaient bien malheureux, ne vivaient pas longtemps, obligés à travailler des jours durant dans les champs pour finalement tout donner au roi et à mon père, le seigneur du village qui ne manquait jamais de récolter les impôts du village. J’aimais les aider, cela me permettait de me sentir moins coupable de vivre dans ce si joli château. Je crois que même mes servantes m’appréciaient malgré le fait qu’elles devaient obéir à mes moindres caprices. Je dois avouer que j’avais l’habitude d’en faire beaucoup… J’étais bien égoïste malgré ce que je voulais montrer en essayant d’aider la population du village.

J’adorais passer du temps dans l’écurie du village, et je sortais souvent en balade en forêt. J’étais bien téméraire sans pour autant être stupide et braver le danger à la moindre occasion. J’étais également plutôt douée à la couture et je me plaisais à créer mes propres robes et capes moi-même, faisant toujours attention à trouver les couleurs s’accordant le mieux possible avec ma peau claire et mes cheveux châtains. J’avais le temps de faire ce que je voulais et c’est ainsi que j’ai développé certaines capacités dans beaucoup de domaines artistiques comme la peinture ou encore la musique. Je jouais du violon plusieurs heures par semaine. La vie était bien paisible pour une fille de seigneur en ces temps-là.

J’étais quelqu’un de plutôt têtue et je n’abandonnais jamais quelque chose avant d’avoir eu ce que je voulais. C’est ainsi que j’ai obligé mon père à engager quelqu’un pour m’apprendre à écrire et à lire dès mon plus jeune âge. J’adorais lire et je me plaisais à penser que j’étais l’une des seules filles du village à savoir écrire, lire et compter dès ma dixième année.

Aujourd’hui, les temps ont bien changé, mon caractère aussi. Je suis toujours aussi têtue et capricieuse, mais je ne suis plus aussi gentille qu’avant. J’essaie toujours de faire bonne impression pour ne me mettre personne à dos, mais la seule chose à laquelle je pense est de venger sa mort. Son visage hante mon esprit. Je ne fais aucun cadeau. J’ai appris à devenir manipulatrice et à élaborer des stratégies. L’esprit humaine est une chose bien complexe, mais une fois qu’on l’a saisi, jouer avec est une chose amusante et pas si difficile que ça. On dit que l’enfer c’est les autres, mais l’enfer vous le connaîtrez avec moi.
 



This is my life


On avait beaucoup d’enfants à l’époque. On se mariait jeune, on avait des enfants jeunes, on mourrait jeune. Nos enfants mourraient jeunes aussi, ils atteignaient rarement l’âge de un an, et s’ils y arrivaient, ils pouvaient attraper toutes sortes de maladies plus ou moins graves. La médecine n’était bien sûr pas aussi développée qu’aujourd’hui, elle en était même loin, et la moindre maladie, le moindre petit microbe qui parait banal de nos jours pouvait se transformer en une maladie beaucoup plus graves et entraîner la mort en quelques semaines, voire quelques jours.

Les enfants étaient particulièrement vulnérables et devaient être extrêmement bien protégés pour espérer atteindre l’âge de dix ans et ainsi quasi avoir la garantie d’atteindre l’âge adulte. Je suis tombée enceinte la première fois à l’âge de seize ans après m’être marié à un jeune homme d’une vingtaine d’années, fils du seigneur de la seigneurie d’à côté. Nous avons appris à nous aimer et malgré mes réticences du début, j’ai été heureuse de me marier et d’apprendre que j’étais enceinte. Malheureusement, il est mort quelques heures après l’accouchement. Je devais m’y attendre mais j’ai tout de même été très bouleversée. Je suis à nouveau tombée enceinte deux ans plus tard. Cette fois-ci, l’enfant a vécu plus de trois ans durant lesquels je me suis occupé de lui comme si ma vie en dépendait. Malheureusement, il a été emporté par ce qui doit être appelé une pneumonie destructrice à l’aube de son quatrième anniversaire. Le troisième enfant était une fille. Elle est morte alors qu’elle n’avait que quelques mois. J’étais anéantie et je dois avouer avoir même penser à mettre fin à mes jours.

C’est finalement en 1758 que j’ai donné vie à un petit garçon du nom de Thomas. Il a survécu à l’accouchement et à la première année. La peur m’a envahi quand il a eu trois ans mais mon père et mon mari étaient là pour me rassurer. Il a alors eu quatre ans, cinq ans, six ans… Il n’y a pas de mots pour décrire à quel point j’étais heureuse. C’est d’ailleurs vers 1764 que des rumeurs sur un étrange bête ont commencé à apparaître. Il s’agirait d’un loup gigantesque qui faisait rage dans les environs et qui avait déjà tué des centaines de bétails et même deux personnes dont une petite fille d’à peine onze ans. J’ai essayé de ne pas avoir peur, de me contenir. Après tout, il y avait peu de chances que cette rumeur soit vraie…

Malheureusement, c’était le cas. Un soir, deux ans plus tard, alors que je rentrais du village, la main de Thomas dans la mienne, il a cru apercevoir dans la forêt un lapin. Il s’est alors échappé et à commencer à le poursuivre. Je me suis immédiatement lancée à sa recherche. Quand je l’ai retrouvé, il était allongé au pied d’un chêne. Enfin, il… Il n’y avait que la moitié de son corps. Ses bras et ses jambes avaient été sauvagement arrachés et il baignait dans une mare de sang. Mon monde s’est écroulé en voyant l’expression de terreur à jamais graver sur son visage. Je voulais tuer la bête qui avait fait ça à mon fils. Mais je n’ai pas eu le temps de réagir. J’ai pu voir un homme entièrement nu s’approcher de moi, un sourire carnassier sur les lèvres, la peau recouverte de sang. Le sang de mon petit Thomas…

Dans un cri désespéré, je me suis jetée sur lui, prête à le tuer alors que je savais pertinemment que je n’avais aucune chance contre lui. Il s’est alors transformé en un loup terrifiant devant mes propres yeux. Je ne me souviens pas encore exactement de ce qu’il s’est passé, mais je me souviens de la douleur alors qu’il plantait ses dents dans mon corps, que ses griffes s’enfonçaient dans ma peau.

Je n’avais qu’une chose en tête alors que je sentais la vie me quittait… Thomas. Mon petit Thomas. Mon enfant, le seul que j’ai réussi à faire vivre, le seul qui n’avait pas eu le malheur de m’avoir comme mère. Il était mort. Par ma faute. Par sa faute. Je me devais de me racheter, je me devais de le venger. Ma mort m’importait peu… je voulais venger sa mort, rien de plus.

Je me suis réveillée le lendemain matin au milieu de cette forêt. Je n’avais pas mal, j’étais en parfaite santé. C’est ainsi que je suis devenue une revenante. Je ne suis jamais retournée chez moi, je ne voulais pas sentir la présence de Thomas dans ce château, je n’en avais pas la force. Je me suis coupée les cheveux et je me suis fondue de la foule, je suis devenue une simple paysanne. J’ai appris à maîtriser mes capacités, à connaitre mes forces et mes faiblesses. Thomas était mort à cause d’un loup-garou, à cause de cet être immonde et surnaturel. Je me devais de tuer tout être de son espèce. Lorsqu’un homme du nom de Argent, réputé comme l’un des plus grands chasseurs du pays, est arrivé au village un an plus tard, j’ai vu là l’occasion d’enfin réclamer vengeance. Il était seulement là de passage, n’était pas au courant qu’un loup sévissait dans le village. Je l’en ai informé, lui ai demandé de le tuer pour moi, parce que j’avais peur… Jouer une pauvre jeune femme innocente peut parfois beaucoup aider. Lorsque ce loup est mort, un sentiment amer m’a envahi. Je n’étais pas entièrement satisfaite. Il me fallait beaucoup plus.

Je me suis alors mise à voyager dans le monde entier, à la recherche de ces êtres surnaturels. J’ai appris l’existence des banshees… Elles sont tout aussi dégoutantes que les loup-garous. De ces êtres surnaturels, on ne peut espérer rien de bon. J’ai appris l’anglais. Au bout d’une petite centaine d’années après avoir parcouru toute l’Europe, l’Asie et une bonne partie de l’Amérique, j’ai décidé de m’y installer. Jusqu’à aujourd’hui, j’éraies de villes en villes, vivant grâce à la beauté de mes charmes. Je n’avais pas honte de faire ce que je faisais, et je dois avouer que j’avais une vie plutôt confortable.

C’est il y a seulement quelques mois que j’ai décidé de déménager à Beacon Hills après avoir entendu que cette ville avait la spécificité d’attirer le surnaturel comme on attire des papillons avec la lumière. Je m’y suis définitivement installé, et ne voulant plus me contenter de cette situation instable que m’offrait la prostitution, j’ai décidé de postuler pour devenir prof de français au lycée de la ville. Il y a beaucoup de loup-garous là-bas… C’en est extrêmement déroutant.

Aujourd’hui, je me demande toujours comment ai-je réussi à survivre à cette attaque, pourquoi est-ce moi qui suis devenue cette créature ? Mais je ne le regrette pas. A vrai dire, mon seul regret est de ne plus pouvoir avoir d’enfants.



Tell me who you are

PSEUDO ◮ primadonna/hester ; PRENOM ◮ Agathe ; AGE ◮ 17 ans ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ◮ Aymerick Very Happy; TU LE TROUVES COMMENT ◮ Beau beau beau beau ; PRESENCE ◮ 6 sur 7 ; UN PETIT MOT ◮ Stiles ; CODE ◮ the moon becomes red.




Dernière édition par Elsa de Métivier le Dim 25 Mai - 19:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick P-A. Louis
Aymerick P-A. Louis
I don't care of your shit
Qui suis-je
vraiment ?
Messages : 203

MessageSujet: Re: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   Dim 25 Mai - 18:30

    HELLCOME parmi nous belle femme I love you
    J'ai hâte de lire ton histoire et ton caractère

    Si tu as la moindre question, n'hésite pas à venir voir le staff

_________________


Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. C’est dur de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas avoir. Mais ceux qui souffrent le plus, sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zooey D. Riddle
Zooey D. Riddle
I don't play your rules I make my own
Qui suis-je
vraiment ?
Messages : 85

MessageSujet: Re: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   Dim 25 Mai - 18:46

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche, comme dit Aym' en cas de soucis nous sommes là Smile.
Emilie est un choix excellent   

_________________
beyond death
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui suis-je
vraiment ?
Messages : 105

MessageSujet: Re: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   Dim 25 Mai - 18:55

Merci à vous deux ♥
J'espère ne pas te décevoir avec mon caractère et mon histoire D:

Caractère posté by the way ~

Et oui Emilie est sublissime *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick P-A. Louis
Aymerick P-A. Louis
I don't care of your shit
Qui suis-je
vraiment ?
Messages : 203

MessageSujet: Re: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   Dim 25 Mai - 19:56


› Tu es validé(e) !






Maintenant que tu es validée, je te conseille d'aller faire ta fiche de lien pour te faire des amis ou des ennemis. Puis d'aller du côté des fiches de rp pour voir si quelqu'un a envie d'écrire avec toi.

C'est avec joie que je valide ta fiche qui est vraiment bien écrite. Ta petite Elsa est franchement incroyable dans tous ses aspects et j'ai hâte de voir ce qu'elle va donner dans tes futurs rps



_________________


Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. C’est dur de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas avoir. Mais ceux qui souffrent le plus, sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
Qui suis-je
vraiment ?

MessageSujet: Re: Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis le miroir, du meilleur amour. J'ai prié le soir, pour te faire voir le jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MON AMOUR DE CANICHE DEVIENT AVEUGLE
» Je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme.
» Je suis un peu Perdu..
» Je suis un terroriste pédophile
» Haunui Shuraba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Darkness :: Into the darkness :: Show You :: In the light-